Que pasa en B. A.

Les dernieres nouvelles de Buenos Aires

Cette page est destinée à tous les voyageurs qui souhaiteront faire partager leurs impressions et émotions quand ils séjourneront à B A

Où prendre un café à Buenos Aires

Oú prendre un café à Buenos Aires ? Quelles sont les spécialités des cafés de la Ville et laissez vous charmer par des endroits mythiques de la ville ou des concepts plus récents !

Les clichés touristiques sur le quartier de La Boca (Buenos Aires)

Le Boca qui n’a jamais existé :

 

En complément à l’article humoristique sur les clichés touristiques qui nous abrutissent, voilà donc un article sur les clichés qui circulent concernant le quartier de La Boca.

Argentine : à la découverte de Buenos Aires entre amies

voyage-direction-buenos-aires-pour-quelques-jours-entre-filles

 

Un air d’été souffle sur la capitale d’Argentine. Une bonne excuse pour s’évader là-bas avant d’explorer le reste du pays, un véritable bijou.

Article sur le Figaro Madame 
.

la-boca-buenos-aires-argentine_11760_w80

 

 

 

 

Voyage à Buenos Aires : les 20 lieux à connaître de la ville

La grande ville de Buenos Aires regorge de quartiers colorés, variés et populaires, d’une architecture riche et de monuments historiques. De passage dans cette ville, découvrez les 20 lieux à arpenter de la capitale argentine. –

Cimetière de Recoleta. C’est le cimetière le plus célèbre de la capitale argentine. Ses jardins offrent aux locaux et touristes un moment de détente. –

La Boca. C’est un quartier très coloré et très populaire situé dans le centre de Buenos Aires et près du port.- Théâtre Colon. Cette salle d’opéra est considérée comme la meilleure au monde considérant son histoire, sa taille et son acoustique.-

Place de Mai. C’est la place principale et le site central de la capitale argentine. A l’origine, elle fut formée par la fusion de la place de la Victoire et de la place du Fort. –

Casa Rosada. Situés au coeur de Buenos Aires, ces édifices sont le lieu du siège du pouvoir exécutif argentin. –

Parc du trois février. Ce grand jardin de plus de 25 hectares est situé dans le quartier de Palermo dans le centre de la capitale argentine. –

Musée national des beaux-arts d’Argentine. Situé dans le quartier de Recoleta, il est considéré comme l’un des musées patrimoniaux du pays et de toute l’Amérique latine. –

Cathédrale métropolitaine de Buenos Aires. C’est la principale église catholique de la capitale argentine. – Obélisque de Buenos Aires. Icône de la capitale argentine, ce monument est situé sur la Place de la République.-

Belgrano. Ce quartier de Buenos Aires est considéré comme le plus important centre commercial de la ville. – El Ateneo Grand Splendid. C’est la librairie la plus célèbre de toute la capitale argentine. Elle est considérée par certains comme l’une des plus belles librairies du monde. –

Puente de la Mujer. Ce pont piétonnier de 160 mètres de long est situé sur le dock n°III de Puerto Madero et a été conçu par l’architecte espagnol Santiago Calatrava. –

Plaza Dorrego. Elle est située au coeur du quartier de San Telmo, autrefois considéré comme le principal quartier de la ville. –

Café Tortoni. Créé par un immigrant français, il fait référence à son homonyme parisien qui était le lieu de réunion de l’élite culturelle au XIXe siècle. –

Palacio Barolo. Cet immeuble, longtemps le plus haut d’Amérique du Sud, est construit selon l’oeuvre La Divine Comédie de Dante Alighieri. –

Cabildo de Buenos Aires. Situé sur la place de Mai, cet édifice est un monument historique pour la capitale argentine. –

Floralis Generica. Cette sculpture en acier et en aluminium, conçue par Eduardo Catalano, forme une fleur. Ses pétales s’ouvrent le matin et se referment le soir. –

Palais des eaux courantes. Autrefois, ce site fut un dépôt d’eaux potables de la ville. Aujourd’hui, c’est un Musée du patrimoine historique. –

Pyramide de Mai. Après la proclamation d’indépendance de l’Argentine, ce fut le premier monument patriotique dont la capitale se dota. –

Manzana de las Luces. Située dans le quartier de Monserrat, c’est une petite île historique du centre de Buenos Aires.

En savoir plus : http://voyage.gentside.com/buenos-aires/voyage-a-buenos-aires-les-20-lieux-a-connaitre-de-la-ville_art3442.html
Copyright © Gentside Voyage

Buenos Aires, loin de l’eau, près du fleuve

Buenos Aires se situe sur la rive ouest de l’estuaire du Rio de la Plata qui sépare l’Argentine de la côte Uruguayenne, au niveau de l’embouchure avec l’Océan Atlantique. Buenos Aires s’assoie donc dans le fleuve, les pieds dans l’immense étendue d’eau, mais lui tourne aujourd’hui le dos. C’est l’un des phénomènes urbains et environnementaux qui nous a le plus marqué depuis notre arrivée dans la capitale Argentine.
Buenos Aires Port

Pour la suite de l’article cliquez sur ce lien………..

.

.

Une splendide librairie située dans un théâtre des années 20

Librairie-theatre[1]

Buenos Aires (Argentine) cache l’une des plus belles et plus grandes librairies au monde. Elle se niche dans un ancien théâtre.
Buenos Aires est une des villes sur la planète où la concentration de librairies est la plus importante. Il y en a 734. L’une d’entre elle est d’une beauté à couper le souffle.
Elle a été sacrée la deuxième plus belle librairie au monde par le The Guardian en 2008 (La première se trouve à Maastricht dans un ancien monastère Dominicain).
El Ateneo Grand Splendid a élu domicile dans un théâtre des années 1920. Il était voué à la démolition. La librairie a pris ses quartiers dans ce magnifique lieu en 2000. Les livres sont répartis sur environ 2000 m².

Cliquez sur l’image ou sur le lien pour lire la suite de l’article

http://www.idboox.com/culture/une-splendide-librairie-situee-dans-un-theatre-des-annees-20/

Repas clandestins à Buenos Aires

Puertas Cerradas

Les puertas cerradas, restaurants chez des particuliers, sont un incontournable de la scène gastronomique argentine.

On sonne à la porte avec une pointe d’inquiétude. Ivana, tout sourire, déverrouille la serrure. Après nous avoir souhaité la bienvenue, la sommelière aux allures de Rossy de Palma nous invite à la suivre dans son étroit escalier parsemé de pétales de rose et de bougies. À l’étage, elle propose de choisir une table dans son coquet salon à l’éclairage tamisé. Il est 21 h 15, à Villa Crespo, quartier résidentiel de Buenos Aires.

Expérience culinaire incontournable

Pour lire la suite cliquez sur la photo

Radio Patagonie : “Ton amante t’attend à l’hôtel de Paso del Indio”

patagonie

 

Dans les plaines rases de la Patagonie argentine, au fond d’une masure en torchis blanc, une petite voix grésille. La maison est bien cachée. Pour la trouver, il faut s’enfoncer dans la meseta, à l’ouest de Trelew, faire 200 kilomètres de route, puis 30 kilomètres depuis le dernier village, auxquels s’ajoutent 7 kilomètres de piste, bandeau sombre qui se déroule entre les herbes de la steppe aux reflets d’or.

Cliquez sur la photo pour la suite……….

L’Argentine, pays du Malbec et du Fernet, est aussi celui de la bière, et notamment artisanale

La con.sommation de bière en général a considérablement augmenté ces 10 dernières années au détriment du vin.

Le leader sur le marché de la bière industrielle n’est autre que le géant AB InBev qui propose la Quilmes, bière nationale, sa voisine Brésilienne, la Brahma, et brasse en autres la Stella Artois en local. Il est suivi par CCU Companias de Cerveza qui brasse notamment la Heineken et la Warsteiner en local. SAB Miller est quant à lui présent en 3e position.

Nombreuses sont les opérations marketing et les déclinaisons (stout, red..) de la part de ces géants industriels visant à conquérir un public de plus en plus conséquent.

AB InBev a même créé une sous marque – Patagonia – pour jouer la carte des bières artisanaleset profiter de leur essor.

Cliquez sur ce lien pour la suite:

Carrefour : Inauguration du nouveau Centre Commercial du Grand Buenos Aires «Terrazas de Mayo»

Terrazas de Mayo, le nouveau Centre Commercial de Property Division, l’entité immobilière de Carrefour Argentina, a été inauguré vendredi 5 décembre après un investissement supérieur à 20 millions d’euros.
Ce centre flambant neuf de plus de 129 000 m² propose une offre complète de plus de 130 boutiques renommées et permettra d’employer plus de 1 000 personnes.

Le complexe commercial comprend également un hypermarché Carrefour de 10 900 m² de surface de vente, un Home Center Sodimac (décoration et aménagement de la maison) de 10 400 m², 10 salles de cinéma Cinemark, un parc d’attraction Neverland de 720m² et un bowling de 24 pistes pour se divertir en famille.
L’offre gastronomique de Terrazas de Mayo compte 14 enseignes réparties sur une zone de 3 500 m². Elle comprend des terrasses extérieures permettant de profiter du grand air et un lumineux food court au design moderne.

La suite en cliquant sur le lien:

 Le blues du Dollar argentin

Comme expliqué dans le billet précédent, l’Argentine traverse depuis plusieurs années une crise économique qui se traduit par une inflation incontrôlée, notamment pour cause d’une dévaluation importante du peso. Face à cette dynamique mortifère, le salaire moyen étant à peine suffisant pour subvenir à l’ensemble de ces besoins, de nombreux argentins se sont organisés. En 2011, le « dolar blue » était né. Un cours parallèle de change du dolar argentin.

La suite en cliquant sur ce lien

Ils se détestent : Chacarita–Atlanta
PAR CHRISTOFER HALLEZ • 04/10/2014 • A LA UNE, AMÉRIQUE DU SUD • COMMENTAIRE (0) • 248

Chacarita AtlantaEn préambule du Superclasico du football argentin entre Boca Juniors et River Plate qui se jouera ce dimanche, La Grinta vous propose de découvrir une rivalité de Buenos Aires moins connue mais pas moins intense entre Chacarita Juniors et Atlanta. La dernière opposition s’est jouée ce jeudi pour le compte du championnat de troisième division argentine et a vu les Funebreros de Chacarita remporter le clasico à la dernière minute.

Atlanta et Chacarita sont deux institutions très porteñas (buenos-airiennes), de la capitale argentine. En évoquant ces deux clubs, on a tout de suite en tête le Buenos Aires des anciens : celui du tango, des cafés traditionnels, des dimanches au stade et des matés partagés au coin des rues. On a également en tête deux grandes équipes, la première division et le beau jeu. Ce temps est révolu. Chacarita et Atlanta, les deux protagonistes du clasico de Villa Crespo (quartier géographiquement au centre de Buenos Aires) évoluent désormais en Primera B Metropolitana, l’équivalent de la troisième division. Pourtant, ce derby est pour beaucoup une affiche digne de l’élite puisque les trois-quarts des confrontations se sont joués en première division au cours de 80 ans de haine mutuelle.

Mode d’emploi de survie sentimentale à Buenos Aires à l’usage des âmes romantiques

Romantique BA

Toi qui me lis je ne t’ai jamais rencontrée mais, bizarrement  c’est un peu comme si je te connaissais déjà. Tu as la vingtaine ou la trentaine, tu penses venir un temps en Argentine, à moins que tu ne sois déjà de ce côté-ci de l’hémisphère. Et le titre de ce billet t’a interpellée, forcément. Tu as pipauté à tes proches que tu partais destino Buenos Aires pour la beauté des paysages, parce que tu voulais voir les Andes, pour t’empiffrer de viande, pour apprendre le tango ou l’espagnol etc. Mouaaaaaais… PVT, Erasmus, stage, nouvelle vie, nouveau travail… Je connais toutes ces sornettes ! Moi, je sais qu’en vrai un argentin a croisé ta route, en Europe ou par ici, et que tu viens (ou es venue) vérifier sur place s’ils étaient tous aussi charmants ou si celui rencontré valait vraiment le déplacement. Tu vois, tu glousses déjà devant ton écran parce que j’ai raison. Je le savais déjà. C’est pour ça que je te connais, parce qu’on est toutes passé par là, TOUTES.

La suite en cliquant sur ce lien…………

Dix éléments emblématiques de Buenos Aires

Les habitants de Buenos Aires, les Porteños (les «habitants du port»), considèrent leur ville comme étant différente du reste du pays, et ils n’ont pas tort.

Cosmopolite, Buenos Aires est sans conteste la capitale culturelle, économique et politique du pays, et sans doute la plus européenne et la plus raffinée de toutes les villes d’Amérique du Sud. Visite en 10 temps.

casa rosada buenos airesLa Casa Rosada
Officiellement appelé la Casa de Gobierno, c’est le siège du pouvoir exécutif de la nation (la présidence). L’édifice occupe le site d’une forteresse construite en 1594 pour assurer la défense de la colonie naissante. Dès 1820, la Casa de Gobierno s’y installe et l’édifice subit des changements majeurs jusqu’à la fin des années 1880, lorsqu’il est relié à son voisin, le Palacio de Correos (le palais des Postes), à l’aide d’une grande arche dotée d’un balcon qui va devenir le podium préféré des présidents. C’est sous la présidence de Domingo Faustino Sarmiento (vers 1870) que l’édifice est peint en rose, et que son surnom de Casa Rosada lui est attribué.

Cliquez sur ce lien pour lire la suite

Hydrocarbures de schiste : nouvel investissement de Chevron en Argentine

BUENOS AIRES – La compagnie pétrolière américaine Chevron accentue son investissement dans un grand gisement de gaz et pétrole de schiste d’Argentine, un des plus prometteurs au monde, a annoncé jeudi le pétrolier argentin YPF, partenaire de l’opération.

Après une mise initiale de 1,2 milliard de dollar en 2013 pour la perforation de 161 puits dans une zone de 20 km2 du gisement de Vaca Muerta, Chevron et YPF ont évoqué un investissement conjoint de 1,6 milliard de dollars.

La seconde phase des activités de Chevron prévoit la perforation de 1.500 puits sur une superficie de 395 km2 avec un objectif de production de 50.000 barils de pétrole par jour et 3 millions de m3/j de gaz.

L’accord entre YPF et Chevron est le plus important conclu jusqu’ici pour le développement des hydrocarbures non conventionnels dans le pays, indique un communiqué de la compagnie publique YPF, nationalisée au détriment de l’espagnol Repsol.

 

Parking-de-la-Salada

Il est 3 heures du matin, de l’autre coté du périphérique de Buenos Aires, dans le quartier populaire et quelque peu délabré de Lomas de Zamora. Des bus, venus des quatre coins de l’Argentine, mais aussi du Paraguay, Bolivie et Peru, attendent en file pour se stationner sur un parking. Dans les longs couloirs d’un bâtiment encore en construction, quelques milliers d’individus se pressent autour des stands de grossistes qui vendent jean, chemises, baskets, lingerie, signés de toutes les marques imaginables. Les acheteurs repartiront, quelques heures plus tard, avec plusieurs kilos de courses qu’ils revendront dans leur ville d’origine. Bienvenu à la Salada, le plus grand marché informel d’Amérique Latine.
En 1950,  dans une Argentine fleurissante, sous la présidence du fameux président Peron, la Salada était une station balnéaire populaire des rives du Riachuelo. Avec le temps, une urbanisation incontrolable et la contamination fatale du fleuve, l’ancien paradis de vacance est devenu un des quartiers les plus défavorisés de la mégalopole , et le lieu idéal pour une foire informelle. Plus de 30 000 stands s’y installent tous les mardi, jeudi et dimanche et on estime le chiffre d’affaire entre 150 et  300 millions de pesos (13 à 27 millions d’euros) chaque jour d’ouverture.  La Salada est une méga-foire qui nourrit la plupart des autres grandes foires latines, notamment à la Paz ou à Lima. Elle vendrait même certaines de ses tongs “Havaianas” en Angola, dans l’Afrique lointaine. Si son rôle est principalement économique, c’est aussi un phénomène social : telle une petite ville, elle a son école, son terrain de foot, ses fêtes religieuses, ses traditions.

La suite en cliquant sur ce lien

En Argentine, le casse-tête des cinq taux de change

Buenos Aires – Cinq taux de change sont actuellement en vigueur en Argentine : le taux officiel fixe le dollar à environ 6,30 pesos, mais le dollar-soja se situe à 4 pesos, le dollar-touriste à 8,40, 10 au marché noir, contre 11 pour le dollar-Mercedes-Benz.

En savoir plus sur

des-billets-de-banque-argentins_4552256

Ce dernier est apparu au gré d’une réforme récente de la taxation des achats de véhicules de luxe. Désormais, un riche Argentin devra débourser presque deux fois plus pour acheter un bateau, une Porsche ou un avion de tourisme.

Dans les “grottes” de Buenos Aires, des maisons de changes officieuses tolérées par les autorités, touristes et détenteurs de devises font fructifier leur argent en utilisant le taux du dollar parallèle, dit “dollar blue“, proche de 10 pesos.

Plaza Hotel – Buenos Aires

Plaza Hotel

 

Le Plaza Hotel de Buenos Aires :

L’homme d’affaire Ernesto Tornquist a dans l’idée de monter en 1904, le plus grand hôtel jamais construit à Buenos Aires pour loger tous les visiteurs qui viendront pour les fêtes de la célébration du centenaire de l’Argentine en 1910. Le projet est confié à l’architecte allemand Alfred Zucker en 1906. L’hôtel ouvre ces portes le 15 juillet 1909, c’est sans nul doute le premier palace de toute l’Amérique du sud. Ernesto Tornquist n’aura pas la chance de voir son hôtel achevé puisqu’il décédera une année avant en juin 1908 à l’âge de 66 ans.

L’Hôtel Plaza fut aussi le premier gratte ciel de la ville, pourtant haut seulement de 9 étages, il dépasse déjà les premiers grands immeubles qui s’élèvent sur l’Avenida de Mayo.

Pour connaitre l’histoire complète cliquez sur ce lien

 

BUENOS AIRES

Ports d’attache
SAISON 1 ÉPISODE 9 / 13
Heidi à Buenos Aires
GENRE : CULTURE ET SOCIÉTÉ
DURÉE : 52:00
VIDÉO DISPONIBLE JUSQU’AU : 1 AVRIL 2013

Avec ses airs de Paris, Berlin ou Moscou, Buenos Aires est la ville la plus européenne de l’Amérique latine. Des années d’opulence à celles de la dictature et du krash économique, les Porteños en ont vu de toutes les couleurs!

http://video.tv5.ca/ports-d-attache/heidi-a-buenos-aires

Censure du FMI: l’Argentine modifie son calcul de l’inflation

publié le 05/02/2013

BUENOS AIRES – L’Argentine a annoncé lundi l’adoption d’une nouvelle méthode de calcul pour mesurer son inflation et le gel des prix de tous les produits dans les supermarchés pendant 60 jours, après la déclaration de censure adoptée par le FMI à l’encontre du pays, accusé de manipuler ses statistiques économiques.

Lire la suite en cliquant sur ce lien

 

 

Les Argentins manifestent à Buenos Aires

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté hier dans les rues du centre-ville de Buenos Aires à l’appel de syndicats opposés à la présidente argentine Cristina Kirchner, notamment pour protester contre l’impôt sur le revenu qui selon eux frappe de plus en plus les salariés.

“Non à l’impôt sur le travail! Oui aux allocations familiales pour tous!”, résumaient plusieurs banderoles et pancartes sur le parcours de la manifestation, à laquelle ont participé un grand nombre de chauffeurs routiers.

Lire la suite……….

 

Agen. Dans les pas du tango argentin

C’est devenu un rituel, Colette et Angel Pinarello hument, une fois l’an, l’air de Buenos-Aires pour se remplir de sons, de mots, de sensations, de couleurs. Depuis longtemps, ils ont délaissé les hauts lieux remplis de touristes que sont la Confiteria Ideal, les rues de Canning, écrins artificiels d’un tango mis en scène pour les touristes à la recherche d’authenticité. Eux la trouvent dans un ancien quartier de la capitale, à Villa Urquiza, entre les murs du club Sin Rumbo ou au Sunderland club.

 

Corruption, inflation… ” Il faut de plus en plus de moyens pour s’installer en Argentine “

Atterri en 2009 en Argentine, Dominique Croce, entrepreneur français, observe le pays changer. Le coût de la vie augmente, les politiques se durcissent… est-il toujours temps de faire le grand saut ? Portrait.

 

 

 

 

 

Les transports à Buenos Aires, ou comment se déplacer dans une ville tentaculaire

Une fois arrivé à Buenos Aires, vous pourrez facilement vous sentir perdu face à cette étendue sans fin qu’est la métropole porteña. Pas de panique, on est là pour vous conseiller le mieux possible. Une chose est sûre, vous comprendrez vite qu’ici il faut avoir le temps (ou tout du moins prendre son temps). En Argentine, on apprend la patience. En particulier lorsqu’il s’agit des transports.

Les bus ou colectivos à Buenos Aires

Selon votre situation géographique et l’endroit où vous souhaitez vous rendre, vous allez préférer le bus au métro pour la bonne et simple raison que la capitale en est sillonnée en long, en large et en travers. C’est l’alternative la plus simple lorsqu’on a un petit budget. Encore faut il avoir du temps, car lorsque la distance à parcourir est longue et le trafic infernal, votre trajet pourra vite prendre des airs de parcours du combattant… Consultez notre article sur les bus à Buenos Aires pour avoir tous les détails utiles (tarifs, trucs et astuces, etc.)

Lire la suite sur…………….

Derrière les portes closes, les restaurants secrets de Buenos Aires

Le concept des restaurants « a puertas cerradas » est apparu il y a une dizaine d’années, quand de jeunes chefs, inexpérimentés mais avides de faire valoir leur talent ont préparé à diner chez eux. Délestés de la pression d’un grand chef et exonérés des frais liés à l’ouverture de leur propre restaurant, ils ont petit à petit convaincu un public prêt à surprendre ses papilles sans vider son portefeuille.

Lire la suite sur

 

Un jour férié de plus en Argentine cette année

BUENOS AIRES — Le 24 septembre sera un jour férié, ce qui va porter à 19 le nombre de jours chômés cette année en Argentine.

Cette nouvelle date est destinée à honorer la Bataille de Tucuman, au cours de laquelle le révolutionnaire Manuel Belgrano avait mené ses hommes à la victoire contre les troupes royalistes espagnoles pendant la guerre d’indépendance en 1812.

Avec 19 jours fériés cette année, l’Argentine dépasse désormais la Colombie, qui en comptait 18. C’est l’un des pays les plus généreux du monde

La France en compte dix.

Encore un effort……………….

Télé, théâtre, internet: la psychanalyse s’empare de Buenos Aires

“Nous, les Porteños (habitants de Buenos Aires), nous préférons parler plutôt que d’écouter, c’est sans doute pourquoi celui qui fait de l’écoute une profession a autant de succès”, dit à l’AFP le psychanalyste Marcelo Peluffo.

 

Faire du sport à Buenos Aires

Les gimnasios ne manquent pas à Buenos Aires, vous en trouverez surement plusieurs dans votre quartier. Les prix peuvent beaucoup varier d’un à l’autre, nous vous conseillons de comparer les prix des différents clubs qui vous intéressent avant de vous inscrire. La plupart du temps, l’inscription se fait au mois, donc vous êtes libre de changer de à la fin du mois. D’autant plus que les prix peuvent varier d’un mois à l’autre. Il y a aussi des tarifs pour 3 mois, 6 mois ou un an qui sont dégressifs.

Lire la suite sur

 

 

Buenos Aires entre dans la nouvelle collection de guides Michelin

La nouvelle collection de guides touristiques lancée cette année par Michelin et Peter Greenberg vient de sortir « Buenos Aires… Like a local », son premier titre sur une ville sud-américaine. L’idée: aider le voyageur à se fondre dans la population pour se promener comme un local et non comme un touriste. Michelin vient aussi de décerner une 2e étoile à un chef argentin, Mauro Colagreco.

Buenos Aires entre dans la nouvelle collection des Michelin: …Like a local. C’est d’ailleurs la première ville sud-américaine et l’une des premières au monde puisque cette collection, lancée en avril 2012 et dirigée par Peter Greenberg qui la coédite, ne comptait jusqu’à présent que New Orleans, Miami & The Keys, Cuba et The Caribbean.

 

A Buenos Aires, une ancienne usine électrique devenue Usine de l’Art

BUENOS AIRES – Une usine électrique du début du XXème siècle vient de rouvrir vendredi à Buenos Aires transformée en Usine de l’Art consacrée à toutes les musiques, au théâtre et aux arts visuels, un nouveau pilier de la renaissance des quartiers sud de la capitale argentine.

Construite sur commande de la Compagnie italo-argentine d’électricité entre 1914 et 1916 par l’architecte italien Giovanni Chiogna, dans un style évoquant la Lombardie, surmontée d’une tour, la veille usine en briques avait été presque oubliée au bord de l’autoroute qui mène à La Plata.

Mais en plein quartier populaire de La Boca, tout près de La Bombonera, le stade mythique du club Boca Juniors, elle brille maintenant sous les feux des projecteurs et réunit le tout-Buenos Aires.

Lire la suite

ARGENTINE • A Buenos Aires, l’hypermarché de la contrefaçon

La “foire” de La Salada reçoit 300 000 visiteurs et fait circuler l’équivalent de plus de 7 millions d’euros par semaine. On y trouve des vêtements et des produits de grandes marques. Seul bémol : on soupçonne qu’ils sont contrefaits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.